TÉLÉCHARGER COUNTER STRIKE 1.6 GRATUIT SUR CLUBIC GRATUITEMENT

Taille: Plus de frais de données liés au téléchargement de contenu indésirable. Votre évaluation de Counter-Strike: Deux nouveaux modes font leur apparition dans Counter-Strike: Nous vous offrons la version 1. Commenter la réponse de nolanele. Global Offensive est un jeu de tir à la première personne en ligne dans Counter Strike Global Offensive Launcher: Global Offensive effectue un retour aux sources et revient à un gameplay plus nerveux et viscéral que celui adopté par les jeux de tir actuels.

Nom:counter strike 1.6 gratuit sur clubic
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:62.10 MBytes



Principes de base[ modifier modifier le code ] L'action des joueurs de Counter-Strike se déroule en plusieurs manches, ou rounds, d'une durée par défaut de deux minutes [2] , sur une carte de jeu , ou map. Une équipe de terroristes affronte une équipe d' antiterroristes [2].

L'équipe victorieuse est celle qui a rempli ses objectifs de victoire — ils varient selon la carte, on parle aussi de scénario — ou qui a éliminé tous les joueurs de l'autre équipe.

À la fin du temps réglementaire, s'il n'y a pas eu victoire directe d'une des deux équipes, en fonction du scénario de la carte, l'équipe qui n'a pas accompli ses objectifs perd par élimination. Dans la plupart des scénarios, tous les joueurs commencent avec la même quantité de points de vie [2] et la quantité de points d'armure qu'ils ont réussi à conserver durant la manche précédente.

Lorsque des dommages sont causés, par les tirs de ses adversaires ou de ses coéquipiers, ainsi que par une chute violente, les points de vie du joueur diminuent. Les tirs sont localisés bras droit, gauche, jambe droite, gauche, torse, et tête , et causent donc plus ou moins de dommages selon l'endroit touché, en sachant qu'un tir dans la tête, ou headshot , est souvent mortel [3]. Lorsque la totalité des points de vie est consommée, le joueur est mort [2]. Un joueur tué n'a plus de contact avec les personnages vivants et n'a donc plus aucune incidence directe sur la poursuite de la manche.

Dans les cartes officielles, le joueur est équipé de base d'un pistolet et d'un couteau [5]. Puis au cours des manches, le joueur gagne de l'argent s'il tue un ennemi, s'il remplit une condition de victoire, si son équipe gagne la manche, s'il pose la bombe et que celle-ci explose, s'il libère un otage ou lui ordonne de le suivre [2].

Au contraire, il peut perdre de l'argent s'il tue l'un de ses coéquipiers ou un otage [2]. En plus du score par équipe, chaque joueur se voit attribuer un score individuel. Celui-ci prend en compte le nombre de frags et le nombre de morts, que l'on appelle le ratio. Ainsi, par exemple, un tué donne un frag, une explosion ou un désamorçage de bombe donnent trois frags.

Le nombre de morts correspond quant à lui au nombre de fois qu'un joueur a été tué. Un joueur au niveau de jeu élevé a en fin de partie plus de frags que de morts. Contrôles et interface[ modifier modifier le code ] Counter-Strike est un jeu de tir à la première personne se jouant au clavier et à la souris [2] , ses contrôles et son interface reprennent largement ceux de Half-Life.

Le clavier est employé pour la majorité des actions — les déplacements courir, sauter, s'accroupir, … , la gestion de l'équipement changer d'armes, les jeter, les recharger, allumer la lampe torche , … et la communication écrite ou orale. La souris sert à diriger la vue subjective et l'arme, à l'aide du viseur immobile au milieu de l'écran, mais aussi, et principalement, à faire feu sur l'ennemi d'un clic gauche.

Le joueur peut aussi activer la fonctionnalité secondaire de l'arme avec un clic droit tel un zoom pour un fusil de précision, un silencieux lorsque l'arme est prévue pour cela, etc. Si la souris est également équipée d'un bouton central ou d'une molette, il est possible de changer d'arme en faisant tourner la molette ou de recharger en appuyant sur le bouton central ou sur la molette.

Reproduction de l'interface de Counter-Strike. Une interface est affichée à l'écran pendant le jeu. Celle-ci est composée de différents éléments répartis sur la périphérie de l'écran.

Dans le coin supérieur gauche se trouve le radar [2] , qui montre la carte vue de dessus ainsi que les joueurs de son équipe. Dans Counter-Strike: Source, il montre également la position des joueurs adverses qui sont dans le champ de vision des membres de son équipe, ainsi que la position de la bombe si elle se trouve dans le champ de vision d'un de ses coéquipiers [7]. Pour le reste, on trouve en haut à droite de l'écran une lampe torche qui s'allume lorsque celle-ci est activée.

En bas de l'écran, le joueur peut voir ses points de vie, ses points d'armure, ses munitions restantes, son argent et un compte à rebours indiquant le temps restant avant la fin de la manche [2]. D'autres éléments n'apparaissent que lorsque le joueur appuie sur une touche dédiée [2]. Ainsi, lorsque le joueur appuie sur une touche de changement d'arme, un discret menu de sélection des armes et de l'équipement qui peut être désactivé apparaît en surbrillance en haut de l'écran et montre les différentes pièces de son arsenal et permet de passer de l'une à l'autre visuellement.

Lorsque le joueur appuie sur la touche de menu d'achat [8] , et s'il se trouve dans la zone de départ pendant les premières secondes de la manche, le menu d'achat s'ouvre. Il montre toutes les armes et pièces d'équipements avec leur prix et leurs détails et permet au joueur d'acheter ce dont il a besoin. La fenêtre de score [9] montre tous les joueurs, alliés et ennemis, en les classant en fonction de leur nombre de frags et de décès. Le ping des joueurs est également affiché. Il existe de nombreux autres menus qui permettent de dialoguer avec une console , de changer d'équipe, d'apparence, etc.

Les cartes sont classées par type de scénario, chacun définissant des conditions de victoire spécifiques. Dans le premier, le but des terroristes est de placer une bombe dans une des deux zones définies zone A et zone B et d'empêcher les antiterroristes de désamorcer la bombe. Celle-ci explose au bout de 45 secondes, donnant la victoire immédiate aux terroristes.

Si la bombe est désamorcée, si tous les terroristes sont tués quand la bombe n'a pas été posée ou si la bombe n'a pas explosé à la fin de la manche, la victoire revient aux antiterroristes. La bombe est attribuée à un terroriste aléatoirement à chaque début de manche, et les antiterroristes peuvent acheter un kit de désamorçage qui réduit de moitié le temps nécessaire au désamorçage. Lors de l'explosion, tous les joueurs se trouvant dans la zone de déflagration sont tués.

Quant au scénario de Libération d'otages, le but des antiterroristes est d'y trouver un groupe d'otages protégés par les terroristes et de les libérer.

La victoire leur revient s'ils en libèrent au moins la moitié. Les terroristes quant à eux remportent la manche en éliminant tous les antiterroristes et en évitant le sauvetage des otages.

Dans le premier, un des membres de l'équipe antiterroriste prend aléatoirement le rôle en début de manche d'un V. Si le V. Quant au scénario de la Fuite, les terroristes y débutent dans une zone fortifiée et doivent s'en échapper pour rejoindre une zone définie de l'autre côté de la carte. Mais outre ces quatre scénarios, il existe de nombreux autres types de cartes. Ces cartes se démarquent par leurs côtés tactique et technique assidûment étudiés, ainsi que le parfait équilibrage entre les deux camps dont elles font preuve [11].

Les quatre types d'antiterroristes sont la copie conforme de groupes d'intervention et de forces spéciales connus et appartenant chacun à une nation, alors que les terroristes ne sont tirés d'aucun groupes réels existant ou ayant existé.

Les personnages ne se différencient sur aucune caractéristique, faculté et autre talent on ne parle donc pas de classe de personnage , mais uniquement sur leur apparence [12]. Chaque personnage a en effet un habillage plus communément appelé skin différent, s'adaptant plus ou moins au paysage de la carte de jeu dans une optique de camouflage.

Le camp des terroristes est quant à lui constitué de l'Unité d'élite, des Vengeurs Arctiques, du Guerilla et du Connexion Phoenix, qui sont des groupuscules fictifs [12]. Dans Counter-Strike, il existe également deux autres types de personnages [12] , apparaissant uniquement dans deux types de scénarios.

Ainsi, le VIP est un personnage incarné par un joueur aléatoire faisant partie de l'équipe des antiterroristes. Il est muni d'un pistolet et d'un couteau, d'un gilet pare-balles de points d'armure et d'un casque. Il doit être évacué vivant pour que l'équipe gagne. Ils sont en général aux nombres de quatre, et se tiennent sur le lieu de départ des terroristes. Ils sont gérés par l' ordinateur. L' AK , une des armes terroristes les plus utilisées. Le Colt M4 , une des armes antiterroristes les plus utilisées.

Le modèle FN Minimi est le seul modèle à être utilisé en tant que mitrailleuse légère. L'arsenal du joueur ne contient qu'une arme de chaque catégorie [5]. Enfin, certaines armes ne sont disponibles qu'en fonction du camp choisi par le joueur. Le profil et le prix d'achat de chaque arme est différent, permettant l'équilibre de jeu général et assurant que les armes faibles soient également attirantes.

Les armes du jeu ont été reproduites à partir d'armes réelles, auxquelles Valve a attribué des noms fictifs en raison des droits sur celles-ci.

TÉLÉCHARGER AUTODATA 2014 GRATUIT GRATUIT

TÉLÉCHARGER COUNTER STRIKE 1.6 GRATUIT SUR CLUBIC

.

TÉLÉCHARGER LES JUMELLE DIONNE GRATUIT

Counter-Strike

.

TÉLÉCHARGER NETCUT 2013 GRATUIT GRATUIT

Counter-Strike 1.6 en téléchargement sur Clubic

.

Similaire